L’Histoire du Club

60 ans, de RIFIONI à CHANTEPIE !

Plus de 60 années d’existence pour notre association ! Toute une histoire ! Hé oui, le Ping-Pong Club Saint Sébastien a été fondé en février 1950 très exactement, à l’initiative de son futur président Henri Robert, le père de Bernard, licencié au club depuis toujours,qui a atteint les 60 licences l’année dernière, félicitations Bernard !

C’est à la salle annexe du café « Chez RIFIONI », situé à l’époque au Frêne Rond que la quinzaine de pongistes se donnaient rendez-vous. Ne pouvant s’y installer de façon durable c’est pendant près de 25 ans que le club fût hébergé sur plus de 15 sites différents, par exemple à l’ex-cinéma « Le Trianon » au Largeau, puis tout près de Chantepie, dans la salle de jeux du « Café de la Mairie » devenu « L’oliveraie » ou encore dans les annexes de l’ex-mairie, à l’Ouche Quinet… Les entraînements avaient lieu 1 à 2 fois par semaine, sur 1, 2 ou 3 tables, suivant les créneaux et les espaces disponibles du moment. Un peu galère quoi ! Mais à ce qui paraît, la convivialité et la bonne humeur ont toujours régné au sein de ce petit club.

Raymond Marc, devenu entre temps successeur d’Henri Robert à la présidence du club, su convaincre la municipalité Sébastiennaise, conduite à l’époque par Aimé Verbe, de la nécessité plus qu’urgente de construire une salle pour plusieurs tables de ping-pong, afin de pouvoir y accueillir la quarantaine d’adhérents que comptait désormais l’association. C’est ainsi qu’est née, en 1976, la salle annexe du gymnase de la Profondine pouvant loger 6 tables maximum à l’entraînement.

Quelques années plus tard, en 1979, cette fois-ci, sous la présidence d’André Amiot, des nouveaux statuts furent établis, donnant au club une orientation plus sportive. D’ailleurs, le Ping-Pong club St Sébastien fut agrée « Jeunesse et Sport » début 81. A partir de ce moment là, le club va connaître une ascension fulgurante en quelques années et passe du niveau Départemental au niveau Régional.

Puis, l’équipe féminine évoluera en Nationale 3 de 83 à 87 avec notamment dans ces rangs,Hélène KermarecJocelyne Cassard ou encore Myriam Barbeau, des noms qui sont encore au club. Tant qu’aux garçons, évoluant en R1 en 86, ils échouent de très peu à l’accession en Nationale. De sacrés souvenirs pour J-J, alias Jean-Jacques Cassard et pour Christophe Olivier, dit Totoff, tout deux actuellement licenciés au club. Dans un même temps l’effectif du club passera d’environ 50 adhérents en 79 à plus de 100 en 1987. Ces excellents résultats donnèrent une certaine notoriété à ce club du Sud-Loire.

Malheureusement, peu de temps après, quelques départs de joueuses et de joueurs ont contraint tout d’abord le club a supprimé l’équipe féminine et l’équipe première masculine, suivant. L’effectif des saisons évoluera, un peu en dents de scie, en R2, R3, R4,…Qu’à cela ne tienne, le club obtient du comité le « Label club Départemental » en 1995 et compte, cette saison là, plus de 130 sociétaires. Mais le club et sa petite salle de la Profondine ne purent satisfaire les trop nombreuses demandes d’inscription, conserver certains de leurs jeunes espoirs pourtant formés au club. Les conditions d’accueil pour les adhérents de ce club de sport étaient devenues trop précaires, seulement six tables à l’entraînement, un vestiaire mixte, une seule douche,…une demande d’une nouvelle salle, plus grande, plus adaptée, avait été présentée en Mairie, laissée en attente par la municipalité de l’époque, celle-ci privilégiant d’autres associations toutes aussi démunies. Nous avons su patienter, certains qu’un jour, on nous écouterait.

Et c’est avec toute la reconnaissance que l’on lui doit, que Christophe Olivier, épaulé par l’équipe dirigeante de l’époque, dès son premier mandat, a su convaincre la municipalité Sébastiennaise actuelle du bien fondé de mettre à disposition une vraie salle de tennis de table pour ce club pleins d’ambitions. Et voila comment, le 3 octobre 2003, j’ai eu le privilège, en qualité de président, d’inaugurer la salle spécifique de Chantepie que vous fréquentez actuellement. Les demandes d’inscription pouvant être honorées, c’étaient 30 licenciés supplémentaires par saison que nous devions accueillir et encadrer, d’où l’arrivée d’Olivier Daniel au poste d’entraîneur permanent.

Aujourd’hui, le club est doté d’environ 230 licenciés, nos jeunes bravent les podiums et l’équipe fanion évolue au niveau national pour les garçons et en R2 pour les filles. Guillaume Cassard (N° 233) arrivé il y a quelques saisons, apporte un soutien indispensable, à la fois à l’équipe fanion en tant que joueur et en qualité d’entraîneur à l’encadrement de tous les jeunes actuellement licenciés au club !

Voila en quelques mots l’histoire de votre Club de Tennis de Table de RIFFIONI à CHANTEPIE, et c’est avec vous, je l’espère, que l’on fêtera ça !
Rendez-vous à fixer !!!

Pascal Combeau.